breaking news

Yène : Festival Rythme et Formes du monde attire de plus en plus de touristes

janvier 3rd, 2019 | by echos1
Yène : Festival Rythme et Formes du monde attire de plus en plus de touristes
Culture
0
le festival de Yéne est une aubaine pour le secteur touristique national, de cette édition les autorités communales se sont félicités de l’affluence des tourismes. La commune a décidé cette année lors du débat d’orientation budgétaire d’instaurer le festival dans la ligne budgétaire de la commune pour que chaque année le festival puisse avoir un accompagnement une subvention. Dialaw est une localité touristique mais c’est une zone très riche culturellement. Cet aspect mérite d’être valorisé et redynamisé et le festival contribue à cela. Gérard Chenet à eu l’idée d’organiser ce festival. C’est un grand homme de culture.
L’innovation cette année c’est que le comité de pilotage à très tôt su que le festival ne pouvez pas se développer sans l’implication des populations et artistes locaux. Le festival a été beaucoup plus ouvert par rapport au déroulé des activités. Le festival cette année n’a pas été que festif mais aussi éducatif (récréatif). II faut que l’on sache que la culture n’est pas qu’événementiel c’est un domaine transversal. Nous avons noté la participation de tous les enfants du village il y a eu des journées de consultations sanitaires gratuites. Il a eu un impact au sein des populations. Ce qui nous a permis quelque part de revaloriser les sources. Les anciens du village sont venus pour nous parlé de l’histoire du village. … Le chiffre d’affaire des vendeurs donc il y a des retombées financières.  Donc c’est un plus pour les populations. Nous comptons participer à la pérennisation de ce festival
Nous avons innové avec les artistes locaux qui sont venus en partenariat. Je pense que ce festival les a offert un plateau. Que ce soit dans le côté de la danse de la musique
Amina Goudiaby : Chargée de relations extérieures des partenaires et des sponsors : Nous avons eu à faire une série d’activité durant ces 20 jours de festivité.  Nous avons effectué des  concerts mais aussi des visites médicales, des courses régates des séances de faux Lion Simb pour toucher la couche jeune mais aussi des Ndawrabines. Les populations locales se sont approprié tous ces événements
Abel Traoré membre du comité : C’est un secteur que l’on doit promouvoir aujourd’hui qui doit participer au développement de la localité. L’organisation de ce festival participe à notre volonté d’alimenter le secteur du tourisme. Il y a plusieurs opportunités qui s’offrent du moment que le festival est organisé
Rodrigue Bandiaky membre du comité : Actuellement nous recevons quelques 150 visiteurs par jour à l’étape nous devons avoir une fréquentation de l’ordre de 1500 visiteurs. C’est un point positif dans l’organisation  du festival. Nous ne sont pas encore à la fin. Nous allons étirer les activités jusqu’au cinq janvier nous espérons avoir lus de visiteurs c’est çà également qui fait le charme  de ce festival.

Comments are closed.