breaking news

La culture sénégalaise « bloquée » à la Porte de Paris

avril 15th, 2019 | by echos1
La culture sénégalaise « bloquée » à la Porte de Paris
Culture
0

Nous en avons marre de voire nos dépôts d’obtentions de visas français être refusés sans réel motif, a dénoncé ce lundi à Dakar, Mamadou Diop directeur de communication de l’agence SHA spécialisé dans l’événementiel. L’éternel cauchemar des artistes sénégalais pour ne pas dire africains demeure être le refus du visa français, même si ces derniers remplissent toutes les conditions d’entrée dans le territoire européen. Selon M Diop, 80% des dossiers déposés ont été refusés, il précise que tous les dossiers ont été montés de façon similaire. Pour lui, cela montre le manque de sérieux sur le traitement des dossiers des demandeurs de visas, « les dossiers sont bâclés certains ont été retenus et d’autre rejetés sans motif valable et sur les refus il y a des artistes qui ont de multiples visas d’entrée et de sortie des pays européens » a-t-il déploré.

Le Festival organisé par Domou Djolof en partenariat avec l’agence SHA doit se dérouler dans la capitale française les 20 et 21 avril, les initiateurs n’ont pas lésiné sur les moyens, plus de 130 millions ont été dépensés en termes de réservation d’hôtels, de billets d’avion, de restauration, entre autres…

Le festival a pour but d’esporter le temps d’un week-end la culture sénégalaise dans toutes ses diversités du chant des différentes ethnies, au mbalakh en passant par le rap et les musiques traditionnelles, a souligné M Diop. « Plus d’une trentaine d’artsites vont prendre par à ce festival, si les autorités françaises de l’ambassade campe sur leurs positions de refuser les visas aux artistes, nous verrons nos 130 millions partir en fumée et s’y ajoute les frais de visa de 9 millions déjà encaissé par les services de l’ambassade de France à Dakar.

Echos-Sénégal Bocar

Comments are closed.