breaking news

Journée de la Poésie : Les poètes déclament leur ras-le-bol

mars 22nd, 2019 | by echos1
Journée de la Poésie : Les poètes déclament leur ras-le-bol
Culture
0

L’héritage poétique du premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor est entrain de mourir à petit feu, malgré la beauté des plumes des poètes sénégalais, a déploré Amadou Moustapha Fall, poète et président de l’association la flamme, lors de la célébration de la journée de la poésie.

Selon lui, la poésie est le parent pauvre de la culture,  » nous avons l’impression que le gouvernement par l’intermédiaire du ministère de la culture ne fait rien pour accompagner les poètes, qui souvent préfèrent écrire ou slamer leurs problèmes ou inquiétudes » a déclaré M Dieng.

A l’heure ou les poètes sénégalais fêtent la journée de la poésie, faut noter que la quasi totalité de la tutelle en charge de la culture s’est déplacée dans la capitale française pour commémorer cette journée dans le cadre du salon du livre de Paris, ce que d’ailleurs, fustigent les jeunes poètes. Pour eux, Senghor connu partout dans le monde par son statut de poète, est une fierté pour tout poète sénégalais et africain, raison pour laquelle, c’est normal qu’un hommage lui soit rendu chaque année à cette date.  » Nous déplorons le manque d’engagement des autorités publiques sénégalaises, le Sénégal regorge de jeunes poètes très talentueux, mais qui ne sont pas motivés, ni accompagnés. Le poète sénégalais est respecté dans le monde, mais si rien n’est fait pour accompagner la dynamique des jeunes, la poésie sera qu’un rêve » a averti Amadou M Dieng.

Echos-Sénégal.com

Comments are closed.