breaking news

EN 2018, LE FOOTBALL EST RESTÉ ’’ROI’’ AU SÉNÉGAL

décembre 26th, 2018 | by echos1
EN 2018, LE FOOTBALL EST RESTÉ ’’ROI’’ AU SÉNÉGAL
Sport
0

–L’année 2018 n’a pas dérogé à la règle s’agissant de la prééminence du football sur les autres disciplines sportives quand bien même le basket et le handball ont valu des satisfactions au Sénégal.

La participation de l’équipe nationale de football à la Coupe du monde 2018 organisée en Russie constitue sans doute le point d’orgue du regain de dynamisme du football cette année.

Les protégés d’Aliou Cissé, n’ont certes pas fait mieux que leurs devanciers qui avaient hissé le drapeau du football sénégalais jusqu’en quarts de finales du mondial de 2002, organisée en Corée du Sud et au Japon, mais ont tenu en haleine les férus de la disciplines, réconciliant par la même occasion la sélection nationale avec le public sénégalais.

S’ils ont démarré la campagne de Russie par une victoire aux dépens de la Pologne (2-1), les Lions ont ensuite donné l’impression d’avoir manqué de chance en étant tenus en échec par le Japon (2-2), avant de s’incliner face à la Colombie (0-1).

Entérinant de fait leur élimination dès le premier tour de la compétition, alors qu’une qualification en huitièmes semblait être largement à leur portée, au regard des oppositions qui s’étaient dressées sur leur chemin.

Les Lions de la Teranga peuvent néanmoins de consoler d’avoir décroché leur qualification à la Coupe d’Afrique des Nations 2019, dont le nom du pays organisateur sera dévoilé en janvier à Dakar en marge de l’organisation annuelle des CAF Awards.

Dans le même temps, les Lionceaux en cadets (moins de 17 ans) et en juniors (moins de 20 ans), ont validé leurs billets en phases finales de CAN de leur catégorie. Un fait inédit dans l’histoire du football sénégalais. C’est la première fois que le pays réussit à qualifier ses trois sélections nationales la même année.

La victoire de l’équipe nationale de Beach soccer à la Coupe d’Afrique de la discipline organisée mi-décembre à Charm El Cheikh, en Egypte, a également constitué un moment fort du sport sénégalais.

Les Lions de cette discipline ont conservé leur titre continental et se sont qualifiés pour la prochaine Coupe du monde de Beach soccer prévue en novembre 2019 en Uruguay.

Les équipes nationales féminines de basketball et de handball ont constitué de réels motifs de satisfaction en 2018.

Les Lionnes du basket ont pour la première fois atteint un second tour d’une Coupe du monde, celle organisée à Las Palmas, Espagne, tandis que les handballeuses se sont hissées en finale d’une Coupe d’Afrique. Ne s’inclinant que face à l’Angola, une référence en Afrique, lors de la compétition organisée à Brazzaville.

Le karaté, à travers l’équipe masculine, s’est invité à la 5-ème place mondiale à Madrid (Espagne) lors des championnats du monde de la discipline, tandis que la médaille d’or continentale en taekwondo décrochée par Ababacar Sadikh Soumaré chez les moins de 80 kg face au champion olympique en titre, l’Ivoirien Cheikh Sallah Cissé, ouvre des perspectives prometteuses pour la discipline aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

D’ailleurs, lors de ces championnats d’Afrique organisés à Agadir (Maroc), le Sénégal a gagné quatre médaille (une en or, une en argent et deux de bronze) et s’est classé à la 5ème place.

En revanche, la cote d’alerte a sans doute sonné pour l’athlétisme sénégalais rentré bredouille des championnats d’Afrique de la discipline organisée cette année à Asaba, au Nigeria.

Avec aps

Comments are closed.