breaking news

Des spécialistes de l’hydraulique plaident l’amélioration de la qualité de l’eau

novembre 30th, 2018 | by echos1
Des spécialistes de l’hydraulique plaident l’amélioration de la qualité de l’eau
Economie
0
La qualité de l’eau servie dans les robinets à Dakar et dans certaines contrées du pays est fort décriée par des spécialistes Sénégalais des questions hydrauliques et de l’assainissement.

Réunis autour d’une plateforme des Organisations de la Société civile qui interviennent dans l’eau et l’assainissement (Poscea-S), ces derniers ont relevé l’urgence et la nécessité pour les autorités étatiques d’améliorer la qualité de l’eau.

Joseph Alphonse Ndiaye, membre de cette plateforme, est de ceux-là qui appellent à la fourniture d’une meilleure eau aux populations. « La présence de calcaire est une problématique qui est là. Le rôle de la société civile c’est d’arriver vraiment à prendre cette question de qualité de l’eau au sérieux. En fait, tout le monde sait que dans certaines zones, l’eau présente une teneur en calcaire ou en fer assez importante. Cela demande des actions, mais cela nécessite des ressources financières. L’État a beaucoup investi quand même en terme d’accès. Maintenant que le niveau d’accès de l’eau aux populations est assez satisfaisant, surtout dans les zones urbaines avec un taux de plus de 90%, il faut maintenant qu’on passe à une autre phase. C’est l’amélioration de la qualité de l’eau.  C’est donc une question qui doit vraiment préoccuper les pouvoirs publics. Et là aussi, c’est le rôle de la société civile de porter cette question-là pour que la qualité de l’eau soit véritablement meilleure qu’actuellement », a-t-il dit.

Babacar Guèye, coordinateur thématique Eau et Aassainissement et membre du comité de coordination du Poscea-S a pour sa part, souligné que ses collaborateurs « ont une maitrise de la totalité des difficultés liées à la qualité de l’eau au niveau de l’ensemble du territoire national. Et aujourd’hui, le fait de mettre en place cette plateforme a un intérêt pour mieux accentuer la collaboration entre les pouvoirs publics. (…) On a estimé qu’il est temps pour nous de mettre en place cette structure pour collaborer avec les pouvoirs publics et vraiment mettre les populations à l’abri de ces questions. Il y a lieu de noter que des efforts ont été consentis ».

Cependant, poursuit Fodé Camara, son collègue, « la qualité du service n’est pas toujours assurée ». Et comme dans beaucoup de quartiers des zones urbaines, bon nombre de ménages éprouvent encore des difficultés pour disposer du liquide précieux en permanence. Il a relevé la nécessité pour la société civile confrontée à tous les défis, de jouer son rôle essentiel ‘’afin que les politiques publiques pour le secteur eau et assainissement soient mises en œuvre de manière opérationnelle, équitable et pérenne. (…) « Il est nécessaire qu’un véritable contrôle citoyen s’exerce : les Osc doivent assurer une veille de la mise en œuvre des politiques d’eau et d’assainissement. Ce, pour faire progresser qualitativement les services d’eau potable et d’assainissement au bénéfice des populations sénégalaises ».

Ibrahima Kane, représentant du Congad a lui annoncé leur volonté de produire un livre bleu consacré à l’eau.

Comments are closed.