breaking news

ABDOULAYE TRAORÉ POUR DAVANTAGE DE FORMATION AU PROFIT DES CADRES ET DES JOUEURS

octobre 18th, 2019 | by echos1
ABDOULAYE TRAORÉ POUR DAVANTAGE DE FORMATION AU PROFIT DES CADRES ET DES JOUEURS
Sport
0

L’ancien attaquant des Eléphants de Côte d’Ivoire Abdoulaye Traoré, membre de la délégation ivoirienne ayant participé à l’édition 2019 du tournoi de l’UFOA, appelle les Fédérations africaines à profiter de la multiplication de ce genre de compétitions pour s’engager davantage dans la formation des cadres et des joueurs.

Dans un entretien avec l’APS, l’ancien attaquant ivoirien a invité les Fédérations africaines de football à profiter de la multiplication des tournois pour s’ancrer davantage dans la formation des cadres et des joueurs. « A notre époque, on quittait nos championnats pour aller jouer dans l’élite en Europe, c’est parce qu’à la base, il y avait la formation » dans ces pays, a rappelé l’ancien attaquant de l’ASEC d’Abidjan. Abdoulaye Traoré était l’une des vedettes de l’édition 2019 du tournoi de l’UFOA (WAFU Cup of Nations jouée) au stade Lat Dior de Thiès (28 septembre au 13 octobre) et remporté par l’équipe du Sénégal. « Les Sénégalais m’ont réservé un bel accueil, c’est vraiment agréable de se sentir aimé par ceux qui adorent le sport », a dit le bourreau des Lions lors de la CAN 1986 jouée en Egypte. Contre la Côte d’Ivoire en 1986, le Sénégal ne cherchait qu’un nul pour se qualifier en demi-finale de cette édition de la Coupe d’Afrique des nations.
Les Lions étaient finalement tombés (0-1) face aux Eléphants grâce à un but de la tête de l’attaquant ivoirien surnommé « Ben Badi ». « C’était une belle équipe du Sénégal, certainement la plus belle de l’histoire du football sénégalais », a estimé l’ancien attaquant ivoirien, membre de la direction technique de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Et Ben Badi de citer certains des joueurs de cette équipe du Sénégal, feu Jules Bocandé, Roger Mendy, Cheikh Seck, Oumar Guèye Sène, Thierno Youm. « Une équipe qui aurait pu gagner facilement des coupes d’Afrique des nations », a-t-il avancé, ajoutant : « Ce jour-là, il y avait aussi en face une belle équipe ivoirienne qui avait cru en ses possibilités et qui avait eu de la chance aussi », a rappelé l’ancien attaquant ivoirien.

Comments are closed.