breaking news

l’association pour l’égalité et le progrès des Soninkés ASSEPS pour l’abandon de l’esclavage en Afrique de l’Ouest

janvier 9th, 2019 | by echos1
l’association pour l’égalité et le progrès des Soninkés ASSEPS pour l’abandon de l’esclavage en Afrique de l’Ouest
Société
0

L’esclavage est toujours présent dans les pays ouest africains et de façon accrue causant même des conflits ethniques ou communautaires, ont dénoncé les membres de l’association pour l’égalité et le progrès des Soninkés ASSEPS, ce mercredi à Dakar lors d’un point de presse dans les locaux de la RADDHO.

Selon eux, là communauté Soninké de la sous-région Ouest Africaine garde jalousement des coutumes ancestrales,  qui consistent à instaurer une suprématie d’une classe dite supérieure sur une autre. Pour Rama Traoré, native de la localité de Thiabou, le changement des coutumes ne sera possible que par un engagement au quotidien dans les zones les plus touchées par ce phénomène. « Dans certains villages les personnes considérées comme des castés (base classe) n’omt pas droit au chapitre. Elles ne peuvent ni diriger, ni   prendre la parole ou même être Imam » se désole madame Traoré.

En Afrique de l’Ouest malgré la dénonciation de la pratique de l’esclavage par les associations et ONG, il y a pas un réel engagement des états, certaines autorités préfèrent esquiver cette question jugée sensible.

L’ASSPES démembrent du mouvement international  Gambanakhu (égalité) fondé en France par les ressortissants Soninkés de la Diaspora, se veut lever le tabou et en installant de nouvelles mentalités basées sur l’égalité et le respect de l’être humain.

Bocar

Comments are closed.